LE CHANTEUR

                                                     D.  Bavalavoine 

 

J'me présente, je m'appelle Henry
J'voudrais bien réussir ma vie
Être aimé
Être beau gagner de l'argent
Puis surtout être intelligent
Mais pour tout ça
Il faudrait que j' bosse à plein temps

J'suis chanteur, je chante pour mes copains
J'veux faire des tubes et que ça tourne bien
Tourne bien
J'veux écrire une chanson dans l' vent
Un air gai, chic et entraînant
Pour faire danser
Dans les soirées de monsieur Durand

Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soient nues
Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu

Pour les anciennes de l'école
J'veux devenir une idole
J'veux que toutes les nuits
Essoufflées dans leurs lits
Elles trompent leur maris
Dans leur rêves maudits

Et après je ferait des galas
Le public se prosternera
Devant moi
Des concerts de cent milles personnes
Où même le tout Paris s'étonne
Et se lève pour prolonger
Le combat

Et partout dans la rue
J'veux qu'on parle de moi
Que les filles soient nues
Qu'elles se jettent sur moi
Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent
Qu'elles s'arrachent ma vertu

Puis quand j'en aurai assez
De rester leur idole
Je remonterai sur scène
Comme dans les années folles
Je ferais pleurer mes yeux
Je ferais mes adieux

Et puis l'année d'après
Je recommencerais
Et puis l'année d'après
Je recommencerais
Je me prostituerai
Pour la postérité

Les nouvelles de l'école
Diront que j'suis pédé
Que mes yeux puent l'alcool
Que j' ferais mieux d'arrêter
Brûleront mon auréole
Saliront mon passé

Alors je serais vieux
Et je pourrais crever
Je me chercherais un Dieu
Pour tout me pardonner
J'veux mourir malheureux
Pour ne rien regretter
J'veux mourir malheureux

CHANSONS     SOMMAIRE      SUIVANT